Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de handicapinvisible.over-blog.com
  • Le blog de handicapinvisible.over-blog.com
  • : Bienvenue à tous, Mon blog va parler du "HANDICAP INVISIBLE" du traumatisé cranien grave (TCG),et la fibromyalgie. Mon frère a été victime d'un grave accident de la route auquel il a survécu mais avec quel handicap? Les médecins disent de lui un MIRACULE . Courage à toutes les personnes qui sont dans la même situation. Ne baissez jamais les bras , soyez fort pour aidez vos proches a surmontés ces moments difficiles et surtout toujours garder "ESPOIR".
  • Contact

Définition

Recherche

Archives

Texte Libre

/ / /

 

                          LA FIBROMYALGIE est un syndrome caractérisé par:

 

         * des douleurs diffuses, faciles à quantifier mais difficiles à objectiver.

         * une chronicité des douleurs ( supérieures à 3 mois).

        

Elle s'accompagne de signes associés presque constants:

 

          * une fatigue générale matinale.

          * une fatigabilité musculaire pour le moindre effort , elle est invalidante.

          * des troubles du sommeil : le sommeil n'est pas réparateur.

          * une raideur matinale possible.

 

On constate également d'autres signes associés également difficiles à objectiver :

         

          * colopathie fonctionnelle ( 50 à 80 % des cas).

          * fourmillements dans les extrémités.

          * maux de tête .

          * règles douloureuses .

          * syndrome sec.

          * antécédents de dépression.

          * anxiété avec un examen clinique normal en dehors des points douloureux à la palpation.

 

Sur le plan épidémiologique , ce syndrome touche principalement les femmes ( 70 à 90 % ) . Diagnostiqué avec une prévalence de 4,3 % de la population de tous âges en France selon une étude européenne récente, il représente entre 2 et 5 % des consultations de médecine générale, et 10 à 25 % des consultations de rhumatologie ( 2ème rang après l'arthrose).

 

On voit bien en listant tous ces signes que c'est l'ensemble de l'organisme qui est douloureux et qu'il y a une mauvaise tolérance à la douleur.

 

Toute cette liste de symptômes vient majorer la subjectivité de la maladie, et certains médecins, devant cette avalanche de symptômes non palpables , commencent à douter de sa réalité.

La fibromyalgie est donc caractérisée par des symptômes subjectifs.

 

D'ou l'idée d'objectiver certains éléments cliniques : Comment poser un diagnostic et le reproduire sur un certain nombre de patients ?

 

L'American College of Rheumatology ( ACR) a apporté des éléments de réponse à cette interrogation , en retenant comme critère objectif de la maladie , le réveil de la douleur à la palpation digitale sur 11 des 18 points identifiés par le docteur " TRAVEL".

 

Aujourd'hui, la fibromyalgie est au devant de la scène :

 

         * parce que sa description est récente .

         * en raison de ses caractéristiques: elle est chronique , invalidante , elle n'est pas anodine car la vie est altérée, 

           et elle représente un coût pour les pouvoirs publics.

         * à cause des doutes du corps médical en raison de son caractère subjectif .

         * grâce aux actions des malades.         

 

Avant de poser le diagnostic, il est important d'éliminer d'autres maladies bien connues des médecins:

         

         * les myopathies.

         * l'hyper-parathyroidie.

         * l'insuffisance des glandes thyroidiennes.

         * l'hépatite C.

         * la maladie de Parkinson.

         * les maladies psychiatriques : névroses.

 

Avec les névroses , on entre dans le débat récurrent sur la nature psychiatrique ou non de la fibromyalgie. On voit parfois d'authentiques maladies psychiatriques qui se déc

ompensent sous un mode douloureux. La fibromyalgie est - elle pour autant une maladie psychiatrique ?

Des arguments sont avancés dans ce sens: on retrouve des antécédents de dépression dans 2/3 des cas de fibromyalgie et il y a une forte prévalence de l'anxiété chez les fibromyalgiques ( 50 % des cas).

 

Mais ces arguments peuvent  être contrecarrés:

 

- les symptômes psychiatriques ne sont ni constants, ni stéréotypés; ils ne sont pas reproductibles sur la fibromyalgie.

- ils sont associés de manière indépendante à la sévérité de la douleur.

- les médicaments antidépresseurs de la psychiatrie sont d'efficacité moyenne sur la fibromyalgie.

 

On n'a donc pas l'impression que la fibromyalgie soit véritablement et seulement une maladie psychiatrique.

 

Comment réaliser une prise en charge dès lors que toutes les maladies connues ont été éliminées au préalable?

 

On va mettre en place un " pacte de soins " avec les malades. Chaque participant apporte sa contribution: le médecin pose le diagnostic et propose un traitement.

 

Le 1er point le plus important de ce pacte de soins est l'explication du diagnostic et de ses conséquences.Il faut expliquer  quelle est la nature réelle de la fibromyalgie. C'est une maladie chronique qui dure mais bénigne, elle est invalidante mais il n'y a pas de vraie paralysie, ni de destructions articulaires, ni d'altérations musculaires profondes. 

Le patient ne sera jamais paralysé, mais la maladie va durer et altérer son mode de vie.

Il faut ensuite éviter les examens complémentaires inutiles, il ne faut pas maintenir le patient dans l'incertitude du diagnostic.

En accord avec le malade, il faut déterminer l'objectif du traitement, tenir le langage de vérité: l'objectif ne peut pas être la guérison car nous ne savons pas guérir cette maladie.

 

Mais nous sommes capables avec nos moyens actuels d'apporter une meilleur qualité de vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by